Collaboration de vacances 2015
Ma petite fille Ramona Cîrstian, a provoqué une discussion grand-père - petite fille, sur le phénomène électromagnétique, fructueuse finalement. Nous ne reproduisons que le début:
Ramona - L'électromagnétisme a beaucoup de secrets.
Grand- père - Donne-moi un exemple.
R - L'arc électrique! Comment le courant électrique fond-t-il le métal quand on le soude ?
Grand- père - Je pensais que tu le savais! Les électrons se frotter, frotter avec des pantoufles et fait fondre le métal
R - Ce n'est pas possible!
Grand- père - Pourquoi ?
R - parce que les pantoufles brûlent! Mais, j'ai donné sérieusement cet exemple.
Grand- père - Bon, allons trouver ensemble le secret !
L'expérience du tonnerre
Nous avons un phénomène accessible à l'investigation, le tonnerre, le choc acoustique qui accompagne le plus long arc électrique - la foudre. L'actuelle interprétation du choc acoustique est le chauffage et la dilatation brusque du gaz atmosphérique.
Pour démontrer ce phénomène, nous avons besoin d'une enceinte fermée où un magnéto produit un petit arc électrique, d'un microphone dynamique à membrane partie de la paroi de l'enceinte pour une traduction pression/électricité et d'un oscilloscope.
Le résultat de l'expérience:
La graphique de la décharge électrique montre sur l'écran de l'oscilloscope une contraction (dépression) du gaz de l'enceinte après quoi l'oscillation s'amortit.
Cette graphique montre l'initiation du choc acoustique d'une décharge unique dans le courant continu et contredit l'actuelle interprétation. Les chocs sont simultanés pour toutes les fréquences et sont produits selon l'interprétation, par la force électromagnétique centripète, mise en évidence par cette expérimentation.
Interprétation du résultat:
- Les polarités des deux électrodes sont initialement divergentes (électrostatiques). A la fermeture du circuit électrique, les polarités forment des fils de courant entre les deux électrodes, par la ionisation du gaz, conducteurs étant les atomes polarisés. Ayant la même direction et sens, leurs champs magnétiques se composent vectoriellement formant un champ magnétique commun, qui interagit avec les fils de courant, comme des forces électromagnétiques. La direction des forces étant centripète, les fils atomiques sont pressés au centre et forment l'axe de l'arc électrique.
Cela démontre que la décharge électrique est initialement un multiple de fils électriques parallèles qui sont apportés continuellement par la force électromagnétique centripète, dans un axe central.
Evidemment, la suite est l'augmentation de la densité du courant, additionnant toujours de nouveaux fils dans l'axe de l'arc électrique, l'augmentation de la pression et de la température et implicitement l'émission dans l'espace des perturbations produites par le déplacement des fils de courant, à la vitesse de la lumière. La force électromagnétique (centripète) dans la nature: les tremblements de terre, ouragans, foudre, gravité.
<
>