Les propriétés des vecteurs, la force d'attraction et de rejet, montrent que la substance est électricité.
Dans ce sens, l'organisation et le fonctionnement des vecteurs dans les oscillateurs sont suggestifs.
La force d'attraction entre les vecteurs est pareille au courant électrique, alors que la force de rejet est pareille à la tension.
Le vecteur étant un composant de l'espace on peut l'interpréter aussi dépression/ pression ou absorption/ émission.
Dans les dessins ci-dessus, l'oscillation dans le courant induit alternativement la variation du courant dans les deux tors.
L'oscillation dans la tension induit alternativement la variation de la tension dans les deux tors. Dans le cas de l'oscillateur voyageur, la variation de la tension propage les tors l'un par l'autre, alternativement et orthogonalement.
En réalité, les oscillations sont mixtes, l'énergie étant le produit de la variation des forces d'attraction et de rejet (UI).
Le raisonnement s'applique aussi au phénomène gravitationnel, en considérant similaire le produit des forces d'attraction et de rejet.
Le phénomène gravitationnel est différent, le produit UI étant focalisé vers un point central !!!
Il se produit ainsi, un déséquilibre entre la périphérie et la zone centrale, où l'accélération se transforme en pression perpétuelle !!!
Comment pression?
Réponse logique :

"Le compresseur", la pompe, c'est l'accélération gravitationnelle, l'espace polarisé, la force d'attraction et de rejet des vecteurs.
"Le récipient" c'est le soleil avec tout le système, la file de sphères des vecteurs qui propagent la résistance de la pression vers le centre.
Dans le dessin ci-dessous, le tableau de l'accélération gravitationnelle présente une limite logique.
A l'intérieur du soleil (de l'étoile), la gravitation réunit toute l'énergie du système.
Ici, dans le foyer, la gravitation produit les limites maxima de pression, de densité et de température (avec Eruptions! Jets!).
La gravitation est induction électrique
Les radiations des galaxies éloignées montrent un déplacement spectral.
La conclusion, les galaxies s'éloignent (l'univers se dilate !). Mais il existe la réciproque absurde, que l'espace s'approche et non pas que les galaxies s'éloignent (l'univers est en rotation !)
Le déplacement spectral a aussi la lumière qui part ou vient d'une étoile, cause attribuée à la gravitation. Là aussi il existe la réciproque absurde, que l'espace s'approche de l'étoile.
Donc, la cause du déplacement spectral, peut être la propagation de " l'espace " vers le centre de rotation !
L'espace se compose de vecteurs existence - FLUEN
Les vecteurs ont des forces d'attraction - COURANT
Et des forces de rejet - TENSION
Ces forces propagent leur orientation à la vitesse "c" et produisent des oscillations - des ondes électromagnétiques. Le mouvement de rotation génère l'induction électrique, orientant le courant (les forces d'attraction) dans une forme courbe, qui se propage de façon convergente vers le foyer de la courbe.
C'est la gravitation. Un phénomène simple, mais avec des conséquences multiples et complexes.
Le phénomène est pareil aussi dans la propagation de la tension (des forces de rejet)
La tension ordonnée sur une surface courbe, propage de manière divergente l'orientation de la polarité se trouvant en direction opposée au foyer de la courbe.

La masse est la taille des relations entre les vecteurs du corps et les vecteurs de l'espace.
L'inertie sont les interactions entre les vecteurs du corps et les vecteurs de l'espace (entre masse et espace)
Gravity vient de l'inertie!

Oscillations mixte - courant et de tension